Un secret bien gardé

L'acquisition de Soufflet par InVivo va ouvrir bon nombre de dossiers à instruire dont les réponses arriveront seulement en fin d’année.

Après cent vingt ans d’une belle histoire construite par trois générations, le groupe Soufflet se rapproche d’InVivo. Cette annonce a fait l’objet d’une bombe dans la profession. Place, désormais, à une grande phase d’incertitudes : inquiétudes et interrogations pour les salariés de Soufflet comme pour les agriculteurs et les membres de Symphonie.

Le secret, bien gardé par un petit nombre de personnes, a été dévoilé ce 13 janvier. L’annonce du rachat de Soufflet par InVivo a créé la surprise. Le premier négoce agricole français est sur le point d’être repris par une union de coopératives. Ironie du sort, le négoce Soufflet a été concurrent des coopératives pendant cent vingt ans.

D’après une source fiable, InVivo réfléchit à ce rapprochement depuis trois ans. D’ailleurs, plusieurs acteurs, français ou étrangers, planchaient sur la reprise de Soufflet. Même Xavier Beulin envisageait à l’époque une éventuelle reprise par le biais du groupe Avril.

La famille Soufflet a souhaité ainsi maintenir l’intégrité de l’entreprise.

Exergue n°430997
« En nous rapprochant d’InVivo, notre groupe familial trouverait une solution franco-française pour pérenniser son identité, assurer…

La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés