En Alsace, des fermes « vont perdre toute leur récolte »

Les conséquences des intempéries sont à ce jour difficilement quantifiables, mais le risque sur le rendement et la qualité est prégnant. Photo : Ruzi - Fotolia

Les conséquences des intempéries sont à ce jour difficilement quantifiables, mais le risque sur le rendement et la qualité est prégnant.

Crédit photo ruzi - Fotolia

La FDSEA annonce une situation « catastrophique » dans de nombreuses exploitations agricoles du nord du Bas-Rhin, après les pluies incessantes de ce printemps et surtout l'épisode de pluie du vendredi 17 mai.

Après plus de 100 mm d'eau tombés en une semaine, les céréales risquent d'être noyées à cause de la stagnation de l'eau. La nappe affleure ou déborde par endroits : aussi, certaines fermes ont perdu tout leur fourrage et des milliers d'hectares sont perdus.

Patrick Dietrich, producteur de lait et de céréales à Hinsingen, en Alsace bossue, témoigne :

« On n'a jamais vu cela. Les trois-quarts de mon foin sont sous l'eau. J'ai peu d'espoir que les animaux veuillent le manger. C'est pire que de la perte sèche, c'est que je n'ai rien à bouffer pour les animaux de renouvellement. C'est de la perte financière, il y a 20 ha, c'est une culture que l'on n'aura pas sur cette surface-là. »

Franck Sander, le président de la FDSEA du Bas-Rhin conclut : « La situation est complètement catastrophique, car les cours d'eau débordent toujours dans tout le nord de l'Alsace. […] Vous verrez que dans 15 jours le blé va jaunir, il va devenir noir, parce qu'il a les pieds dans l'eau et qu'il va être noyé. Pareil pour les cultures de printemps. Et, en fait, on a des milliers d'hectares aujourd'hui avec une perte économique considérable. »

Source : France Bleu Alsace du 20 mai