Maladie hémorragique épizootique (MHE) : le point sur la situation en France 

Milk cow grazing on green farm pasture on summer day. Feeding of cattle on farmland grassland

À la date du 16 mai, 4.306 foyers de maladie hémorragique épizootique (MHE) ont été recensés en France dans des élevages.

Crédit photo bilanol - stock.adobe.com

À la date du 16 mai, 4.306 foyers de maladie hémorragique épizootique (MHE) ont été recensés en France dans des élevages. Ces foyers concernent les 20 départements suivants : Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Haute-Garonne, Gers, Landes, Ariège, Aude, Tarn, Lot-et-Garonne, Gironde, Tarn-et-Garonne, Dordogne, Corrèze, Vendée, Deux-Sèvres, Loire-Atlantique, Lot, Haute-Vienne, Morbihan et Pyrénées-Orientales.  

Les premiers foyers de MHE ont été déclarés en France en septembre 2023 dans des élevages bovins du Sud-Ouest. Cette maladie infectieuse due à un virus est transmise exclusivement par des moucherons, les mêmes que ceux de la fièvre catarrhale ovine (FCO). La détection de foyers de MHE entraîne des mesures de lutte et de prévention spécifiques dans un rayon de 150 km autour des foyers.

Les soins mis en œuvre permettent, dans la quasi-totalité des cas, une guérison des animaux malades en quelques jours. 

Il n’existe pour le moment pas de vaccin disponible. Le traitement des animaux est symptomatique, c’est-à-dire qu’il vise à les aider à supporter la maladie et à les guérir. 

Source : Agriculture.gouv du 21 mai