Retard dans le paiement des aides bio : des agriculteurs se mobilisent à Limoges 

Money bag on the background of agricultural crops in the hand of the farmer. Agricultural startups. Profit from agribusiness. Lending and subsidizing farmers. Grants and support. Land value and rent.

Retard dans le paiement des aides l’agriculture biologique (CAB et MAB), des aides agroenvironnementales (Maec), de la dotation aux jeunes agriculteurs (DJA) et de l'aide au maraîchage.

Crédit photo Andrii Yalanskyi - stock.adobe.com

Les agriculteurs bio ont exprimé leur ras le bol face au traitement des aides bio de la Politique agricole commune le 21 mai à Limoges, devant le siège de l’Agence des services et paiements.  

En cause : le retard dans le paiement des aides l’agriculture biologique (CAB et MAB), des aides agroenvironnementales (Maec), de la dotation aux jeunes agriculteurs (DJA) et de l'aide au maraîchage qui leur sont dues au titre de la campagne 2023, soit un an après le dépôt de leur dossier administratif.  

Et ce, alors que l’État ne cesse d’afficher ses ambitions en matière de transition agroécologique. 

Philippe Camburet, président de la Fnab, précise :  « Nous avions engagé en 2019 une procédure contre l’État suite aux retards de paiement de la précédente programmation, et le juge avait reconnu qu’après un an de délai, la faute de l’État était avérée. L’État doit mettre les moyens humains pour instruire les dossiers bio en même temps que les autres en fin d’année et pas 8 mois plus tard. La transition a un coût et on ne peut plus l’assumer seuls. »

Source : CP de la Fnab du 21 mai