Le Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence engage un plan de relance de 1,2 million d’euros

Avec une baisse d’activité pour les Vins de Provence de l’ordre de 30 % pendant la durée du confinement, le CIVP a révisé son plan d’actions sur ses différents marchés, en France et à l’export, à hauteur de 1,2 million d’euros.

Sur le marché français, le plan comprend une série d’actions au niveau national (soutien aux distributeurs, plan média, communication digitale renforcée avec la production de vidéos en partenariat avec des chefs) et un plan d’actions au niveau régional. Ce dernier permettra de soutenir la vente directe et d’animer le territoire pendant les mois d’été. Mis en œuvre à partir de juillet, il s’articulera autour d’une nouvelle application mobile. Cette nouvelle application nommée « Destination Vins de Provence », proposera différents services dont divers jeux qui permettra de gagner des bons d’achats à faire valoir dans des restaurants et ainsi que des séjours en Provence. La médiatisation de l’application, qui a été conçue localement, sera assurée par les offices de tourisme, les réseaux sociaux et les médias régionaux. L’application a été développée avec la chambre d’agriculture et la Route des Vins de Provence.

À l’international, l’interprofession a fait le choix d’adapter son plan d’action sur ses principaux marchés export (États-Unis, Canada, UK, Allemagne…) en renforçant la communication digitale et en nouant des partenariats avec des sites web et des médias mettant en avant les restaurants et les cavistes distribuant des Vins de Provence.

Le potentiel de croissance à l’export étant toujours important, les vignerons et négociants de Provence ont souhaité maintenir le plan de référencement Asie Pacifique avec une market place dédiée qui sera lancée en juin et des missions d’entreprises – assurées à distance à l’automne - en direction de la Chine et de la Corée du Sud.

Jean-Jacques Bréban, président du CIVP affirme :

Je suis aussi relativement optimiste sur le court terme. En France ou à l’étranger, les consommateurs aspirent aujourd’hui à se faire plaisir et à retrouver des formes de convivialité et de légèreté : nos vins correspondent justement à ces attentes.

Et de préciser : 

Nous devons regarder au-delà du court terme afin de ne pas tout balayer et garder le cap de notre stratégie. D’ailleurs, la crise actuelle confirme la pertinence de notre plan de développement visant, sur le long terme, à diversifier nos marchés avec de nouveaux débouchés à l’export.