Contenu partenaire

Les contrats d’alternance pour la rentrée 2024, c’est maintenant !

En qualité d’OPCO pour l’agriculture, OCAPIAT est un interlocuteur stratégique pour les entreprises intéressées par l’alternance. En 2023, OCAPIAT a recensé 27.000 contrats en production agricole et paysage. Un marché qui s’annonce stable voire en légère croissance pour 2024.

Closeup of young woman picking grape in vineyard

En viticulture, le recours au recrutement d’alternants dans les métiers en tension comme agent viticole et agent de taille pourrait permettre aux employeurs du secteur de faire face au besoin de recrutement futur.

Crédit photo goodluz - stock.adobe.com

Candidats, viticulteurs, centres de formation : la nouvelle campagne d’apprentissage commence maintenant ! Chez OCAPIAT, opérateur de compétences (Opco) pour l’agriculture et la coopération agricole, les conseillers observent déjà l’arrivée de nouveaux contrats : en mai 2024, 5.300 contrats d’alternance ont été signés et recensés par OCAPIAT sur les métiers agricoles.

L’alternance, des atouts majeurs pour l’entreprise

Le secteur de la production agricole compte surtout des petites entreprises, de moins de 11 salariés. Outre le renfort d’activité, l’alternance donne accès à des compétences particulières. Par exemple, des compétences commerciales sont bienvenues quand un agriculteur veut développer les circuits courts. L’alternance renforce ainsi les compétences techniques et spécifiques de l’entreprise.

Sans oublier que l’alternance est aussi un moyen de rencontrer ceux qui seront peut-être de futurs collaborateurs !

27.000 alternants en production agricole et paysage

Après le fort développement de l’alternance en 2021, le marché a atteint sa maturité. Le nombre d’apprentis en agriculture est en légère croissance, à 1%.

OCAPIAT enregistre les contrats déposés par les entreprises mais aussi par les centres de formation d’apprentis et les organismes de formation pour décharger d’une tache administrative les employeurs. Cet Opco a ainsi recensé, en 2023, la signature de 52.000 contrats dont 27.000 en production agricole et paysage.

En viticulture, la situation économique que traversent certains bassins de production pèse aujourd’hui sur la dynamique des offres d’alternance. Le recours au recrutement d’alternants dans les métiers en tension comme agent viticole et agent de taille pourrait permettre aux employeurs du secteur de faire face au besoin de recrutement futur. 

Qui sont les alternants 2023 ?

Les 27.000 alternants en production agricole et paysage sont :

- Très jeunes, avec 50% d’apprentis mineurs ! OCAPIAT recense 14.000 alternants de moins de 18 ans et 800 alternants entre 26 et 30 ans.

- Fidèles ! Seuls 15% des alternants majeurs rompent leur contrat en cours de route. Ce taux augmente légèrement, à 18%, pour les alternants de moins de 18 ans qui découvrent le monde de l’entreprise et le secteur agricole. Les candidats les plus jeunes demandent un accompagnement resserré de la part du maître d’apprentissage et du CFA.

- Multiniveaux ! La majorité des contrats sont en infrabac. Voici la répartition des 27 000 contrats de 2023 :

- 10.000 bac pro et BP,

- 8.000 CAP,

- 8.250 BTS, licence pro et CS,

- 750 ingénieurs.

- Majoritairement masculins ! En effet, seul un alternant sur cinq est une femme.

En 2023, le taux d’alternants en situation de handicap est passé à 3.5%, contre 2% l’année précédente. OCAPIAT, qui a fait de ce sujet sa priorité majeure en 2024, constate que les centres de formation et les employeurs mettent de plus en plus en place des actions pour accueillir ces alternants.

OCAPIAT, à vos côtés pour développer l’apprentissage  

Sur son site dédié Cap vers l’alternance, OCAPIAT accompagne les entreprises dans leurs projets de recrutement d’un alternant. Cela va de la définition du besoin jusqu’au conseil de rédaction d’un contrat par exemple :

- Évaluation des coûts

- Financement et optimisation des avantages financiers, comme l’aide de 6.000 euros pour le contrat d’alternance ou l’aide à la fonction tutorale par exemple

- Publication de l’offre d’emploi

- Mise en contact des centres de formation et des entreprises

- Ressources pour améliorer ses compétences de tutorat

- Formalisation du contrat

- Démarches administratives pour concrétiser l’embauche

Pour les petites structures, OCAPIAT facilite le travail administratif de saisie de contrat et le recrutement, et a mis en place des outils de dématérialisation. Tous les services mis en place par OCAPIAT pour accompagner les entreprises sont détaillés sur ce site dédié : « Et si vous recrutiez un alternant ».

Susciter l’intérêt des jeunes pour les métiers de l’agriculture

Sous sa marque “Cap vers l’alternance” OCAPIAT communique sur les réseaux sociaux pour rendre visibles et attractifs les métiers de l’agriculture, sur TikTok et sur Instagram.

Sur les réseaux comme lors des présences sur les salons dédiés à l’alternance, OCAPIAT veut casser les idées reçues et les images d'Épinal de l’agriculture.

Difficulté de sourcing ? Penser le recrutement autrement

OCAPIAT conseille aux entreprises qui rencontrent des difficultés pour rencontrer le bon candidat, d’oser aller vers des candidats issus d’autres horizons (missions locales...) ou plus âgés. Certes, le budget sera plus important, mais ces candidats ont muri leur projet, leur motivation et leur engagement. Ils ont aussi touché à l’emploi précédemment et font preuve d’autonomie.