Le tracteur qui colle à la pente

Article réservé aux abonnés

Les tracteurs munis de chenilles ne sont jamais en tête des ventes malgré des avantages nets sur les modèles à roues. En dépit de quelques inconvénients, le domaine Gauby, dans le Roussillon, a choisi le Mach 4 de la marque Antonio Carraro. Après 800 heures passées au volant, voici son verdict !Que diriez-vous d’aller soigner des vignes dans des pentes proches de 30 % ? Celles et ceux d’entre vous qui possèdent des vignobles vallonnés perçoivent la complexité et le danger. Les vignerons habitués au travail avec les chenillettes également. Pour ne rien arranger, nous vous proposons de rouler sur des schistes qui n’attendent qu’une caresse pour se déliter et rejoindre la Méditerranée. N’ayez crainte, Gérard Gauby connaît le terrain et vous montre le chemin qui l’a conduit vers le Mach 4. Il a identifié les atouts de la bête qui repousse les limites connues jusqu’alors. À l’approche du changement, le choix du tracteur à deux chenilles en fer se posait, « mais il faut le convoyer sur la route et avoir une remorque. C’est une galère… » témoigne le viticulteur ; il a connu les chenillards Saint-Chamond et les Fiat. Cette perte de temps, due à la logistique, était…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Matériel

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15