Quels leviers pour produire des vins rouges plus frais et fruités ?

Sur des vignes en place, il est possible de produire des vins rouges plus légers, plus fruités. L'ICV de la vallée du Rhône donne des conseils agronomiques pour aboutir à des profils avec une meilleure buvabilité. 

« Le renouveau des vins rouges » passe par des vins plus fruités selon l'ICV.

© Hoody Baba/Adobe stock

« La surproduction mondiale de vin est structurelle depuis 20 ans. Et l’on entre dans une phase de décroissance de la consommation. Tous les pays sont touchés, comme la Chine qui ne retrouvera jamais son dynamisme. Il n’y a que les États-Unis qui résistent. Le changement des modes de consommation touche fortement le vin rouge, mais il reste le produit vin le plus consommé au monde. Il y a toujours de la demande, et notamment sur des profils plus légers. L’innovation produit est donc pertinente », analysait Marion Barral, consultante chez AOC Conseils, invitée lors d’une matinée technique ICV intitulée « Le renouveau des rouges » dans la vallée du Rhône.

Alors comment faire différemment, plus frais, plus fruité, plus buvable, avec les vignes en place ? En jouant par exemple sur le taux d’alcool. L’objectif étant, bien entendu, de le baisser. « En ce sens, le poids des baies est un paramètre majeur, introduit Tristan Perchoc, conseiller viticole pour l’ICV de Beaumes-de-Venise. On va donc chercher à l’optimiser…

La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés