Conditions de travail : le pire côtoie le meilleur

Article réservé aux abonnés

Face à la pénibilité du travail, « des dispositions particulières devraient être mises en place pour préserver la santé des ouvriers », souligne un répondant. Photo : S. Favre
Interrogés l’an dernier sur leurs conditions de travail, plus de 400 salariés agricoles ont pu s’exprimer. Si la majorité est plutôt satisfaite, une marge de progrès existe : 25 % n’ont pas de WC sur leur lieu de travail et 22 % n’ont pas accès à des EPI. Autant de pistes pour gagner en attractivité.Faire une photographie sur les conditions de travail des salariés de la production agricole : tel était l’objectif de l’Association des salariés agricoles de France (Asa) en organisant une grande enquête par Internet en 2022. Avec 430 répondants de toute la France et de toutes les filières, les organisateurs ont mis en lumière une grande diversité des situations, où le pire côtoie le meilleur.Sécurité dans les vignesCôté équipement du lieu de travail, 25 % des répondants déclarent ne pas avoir accès à un WC. 39 % n’ont pas de salle de repos pour déjeuner. À l’inverse, certains disposent d’une salle avec un équipement complet : lave-linge, sèche-linge, douche (51 %).Pour les équipements de protection individuelle (EPI), 22 % n'en sont tout simplement pas munis. Il manque en particulier le masque à cartouche pour les traitements phytosanitaires.…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Vie de l'entreprise

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15