Dans le Jura, le groupement d'employeurs agriviticole Soelis mutualise les vendangeurs

En passant d’un domaine à l’autre, en suivant le fil de la maturité des raisins – du crémant aux vins tranquilles et du sud au nord du département – Soelis propose des contrats à ses vendangeurs d’une durée allant jusqu’à 3 semaines. Photo : E.T./Pixel6tm

Dans le Jura, le groupement d’employeurs agriviticole Soelis emploi partagé permet de mutualiser les vendangeurs et de leur proposer de fait des contrats plus longs. Pour renforcer encore son attractivité auprès des vendangeurs expérimentés, le groupement leur propose un logement. Il a également mis en place des équipes volantes mobiles par minibus et réfléchit à la possibilité de fournir des repas.« Soelis compte une soixantaine de domaines adhérents toute l’année, et jusqu’à 80 en période de vendanges. Nous embauchons entre 300 à 500 vendangeurs chaque année. Pour les vendanges, nous opérons un "double" recrutement : un recrutement en local et un recrutement de saisonniers plus expérimentés pouvant venir de toute la France ou d’autres pays européens », explique Romain Mary, directeur adjoint de Soelis. Pour ces vendangeurs expérimentés, Soelis propose des logements depuis 2022. « Il n’existe pas de tradition de logement pour les vendangeurs dans le Jura. Pour attirer les candidats, nous proposons depuis deux ans des logements. Pour cette année, nous avons préloué 115 places de logements à l’échelle du vignoble jurassien, essentiellement en…

La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés