Les effluents phyto de la Cuma de Mittel sont traités par le procédé Phytobarre

Depuis fin juillet 2023, la station de remplissage et de lavage de la Cuma de Mittel, à Mittelbergheim dans le Bas-Rhin, accueille les pulvérisateurs de 29 adhérents. Elle est équipée du procédé Phytobarre, un système autonome de traitement des effluents phytosanitaires, basé sur l’évaporation des liquides et la récupération des boues solides.

Frédéric Hansmann nettoie son pulvérisateur, à la station quasi neuve de Mittelbergheim, en Alsace

© Anne Frintz

« On a réfléchi à ce projet, pour nettoyer nos pulvérisateurs, dès 2005, lorsque la réglementation en la matière a commencé à évoluer. Et, l’aire de remplissage et de lavage de la Cuma de Mittel a été inaugurée, fin juillet 2023 », situe Frédéric Hansmann, viticulteur, vigneron, président du syndicat des viticulteurs de Mittebergheim et président de la Cuma alsacienne.

Ce (rare) beau jour de fin mai 2024, l’exploitant viticole nettoie son pulvérisateur sur une des deux pistes de la station, à l’eau froide (facturée près de 0,0015 €/litre, aux utilisateurs). Une caméra filme en continu l’aire de remplissage et de lavage… au cas où, par exemple, certains oublieraient de nettoyer la grille de ses boues, pour leur rappeler le bon usage de la station. « L’eau est bon marché car nous la pompons directement de la nappe. Elle n’est pas traitée. Le puits se situe à un peu plus de 50 mètres de l’aire, conformément aux obligations…

La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés