Valérie et Gaël Dupont conduisent leurs vignes champenoises selon les principes de l'agriculture de conservation des sols

Article réservé aux abonnés

Semoir spécifique, monté sur un enjambeur, pour semer, en direct, les couverts végétaux entre rangs de vigne. Photos : Valérie et Gaël Dupont
Valérie et Gaël Dupont cultivent 5,5 ha de vignes et 150 ha de grandes cultures en Champagne. L’agriculture de conservation des sols (ACS) est le fil conducteur sur l’exploitation, en grandes cultures comme en vigne.Valérie et Gaël Dupont gèrent 5,5 ha de vignes et 150 ha de grandes cultures à Reuves, dans la Marne. Bien que les deux productions soient très différentes, les mêmes techniques culturales ont été mises en place, celles de l’agriculture de conservation des sols, complétées par une volonté de diminuer l’usage des intrants.Nivellement et confort de travail« Il m’a fallu dix ans pour arriver à maîtriser le travail du sol en vigne », raconte Gaël Dupont. Un travail du sol réintroduit en 2010 dans le but de diminuer l’usage des herbicides et forcément inspiré de l’expérience déjà acquise en TCS en grandes cultures. Une sorte de va-et-vient de techniques et d’abord d’idées, toujours soumises à étude, entre les deux parties. Il y avait aussi un autre challenge dans ce développement du travail mécanique : faire en sorte que les interrangs soient le plus nivelés possible. Pourquoi ? Pour le confort de travail des salariés du couple, eux y compris ! Le personnel…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Viticulture

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15