Record : Cristal Union dépasse les 51 euros par tonne de betteraves payés à ses producteurs

De gauche à droite : Stanislas Bouchard, DGA, Xavier Astolfi, directeur général et Olivier de Bohan, président. 

Crédit photo Compte X/Cristal Union
Le marché porteur pour le sucre a entraîné sur l’exercice 2023-2024 des records historiques pour la coopérative Cristal Union. La rémunération de la tonne de betteraves est en hausse de 18 % par rapport à l’année passée.

Cristal Union vient de présenter les résultats de son exercice 2023-2024. Malgré un recul de 2 % des surfaces de betteraves et des conditions de cultures difficiles sur la campagne, la coopérative affiche un bilan très positif.

Cristal Union a établi un chiffre d’affaires de 2,8 milliards d’euros sur l’exercice, soit une augmentation de 20 % par rapport à l’année passée. Son Ebitda enregistre quant à lui une hausse de 50 % pour s’afficher à 432 millions d’euros. Dans le même sillage, le résultat net du groupe coopératif s’élève à 307 millions d’euros, soit une hausse de 72 % par rapport à l’année passée. Par ailleurs, la dette financière est en baisse de 25 % sur cet exercice.

Le prix de la tonne de betteraves prend 18 % en un an

« À nouveau notre groupe a su s’adapter et tirer avantage de marchés porteurs, avec une stratégie globale permettant de renforcer sa solidité financière et d’accélérer le désendettement, précise Xavier Astolfi, directeur général de Cristal Union. Cette performance remarquable vient valider la pertinence de notre stratégie et de notre politique d’investissements pérenne. »

Avec ces résultats, Cristal Union annonce une rémunération record pour les producteurs de betteraves à 51,42 euros la tonne, contre 43,40 € l’année passée.

Transition énergétique

Les dirigeants du groupe ont profité de ce moment pour indiquer que la coopérative avait atteint ses objectifs 2030 avec 5 à 7 ans d’avance en matière de gestion de l’eau et de décarbonation. En quatre ans, Cristal Union a réduit ses émissions de gaz à effet de serre de 24 %.

La coopérative a également divisé ses prélèvements d’eau de forage par 3 entre 2020 et 2024 et cinq de ses huit sucreries sont déjà autonomes, avec un objectif de 100 % d’autonomie d’ici 2025.

100 millions d’euros d’investissement

Dans les prochaines années, afin de consolider sa modernisation et la décarbonation de ses sites, Cristal Union va investir près de 100 millions d’euros. Le groupe vise une autonomie énergétique à échéance 2050 pour l’ensemble de ses sites.

Mise en place d’une caisse de péréquation collective

Par ailleurs, pour accompagner ses producteurs de betteraves, la coopérative a mis en place une caisse de péréquation collective dont l’objectif est de pouvoir compléter à l'avenir le prix des betteraves et ainsi sécuriser la rémunération des producteurs.

Sur le terrain, Cristal Union étudie et propose de nouvelles solutions concernant ses itinéraires techniques, la sélection variétale ou encore le stockage de carbone.

Coopératives et Négoces

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15