Semences fourragères : Barenbrug propose un mélange innovant à base de Luzerne

Après 4 ans d'essais, Barenbrug propose Fleoluz Plus, un mélange innovant de luzerne, fléole et trèfle blanc ultra-nain, qui offrirait un meilleur équilibre graminées-légumineuses et une résistance accrue.

Le mélange à base de luzerne Fleoluz Plus.

Crédit photo Barenbrug

« Chez les semenciers, la luzerne est fréquemment associée à un dactyle ou une fétuque élevée », commence Benoît Kerhornou, chef produits agriculture chez Barenbrug. Mais pour notre part, nous avons opté pour une autre combinaison, qui nous paraît plus pertinente ». Il s’agit de Fleoluz Plus, un mélange composé à 85 % de luzerne, 10 % de fléole et 5 % de trèfle blanc ultra-nain.

>>> À lire aussi : LG Rapidor trèfles, un potentiel à confirmer pour 2024

« Cette association est le résultat de 4 ans d’essais. Elle s’est poursuivie ces derniers mois par une phase de test auprès d’agriculteurs dans les Deux-Sèvres. De très bons retours nous parviennent aujourd’hui », explique Benoît Kerhornou. 

Un meilleur équilibre graminées-légumineuses

Pour Barenbrug, Fleoluz Plus offrirait une meilleure tenue de l’andain et donc une diminution de la perte de feuilles, mais aussi un meilleur équilibre de l’ensemble graminées-légumineuses. Un atout nutritionnel pour les bêtes.

Le trèfle blanc arrive en renfort pour limiter le salissement. La fléole assurera le même rôle, mais plutôt pendant la période hivernale. « Avec Fleoluz, on est sur un mélange créé pour aller chercher le marché de la luzerne dans un contexte où l’agriculteur ne veut plus désherber », précise Benoît Kerhornou.

Limiter les inconvénients d'une luzerne pure

Pour le semencier, il s’agit là d’un produit polyvalent qui limite certains inconvénients liés à une implantation de luzerne pure. Enfin, sur le plan pratique, cette variété exclusivement destinée à la fauche autorise une densité de semis d’environ 30 kg par hectare et s’accommodera mieux d’un sol peu hydromorphe avec un Ph, si possible, compris entre 5 et 6.

>>> À lire aussi : La luzerne, alternative toujours pertinente pour Cérience