Semences fourragères : LG Rapidor trèfles, un potentiel à confirmer pour 2024

LG Semences relance les fourragères de courte durée avec trois produits phares, dont le mélange LG Rapidor trèfles, plébiscité pour ses qualités et priorisé par l'entreprise pour cette saison.

Prairie implantée avec le mélange LG Rapidor trèfles.

Crédit photo LG Seeds

LG semences nous confiait en juin dernier son ambition de revenir sur le marché des fourragères de courte durée. Pour ce faire, le groupe misait principalement sur 3 produits.

Le ray-grass italien Sirmione, variété non-alternative diploïde à implantation rapide et les mélanges de courte durée, notamment les références LG Rapidor trèfles et LG Rapidor colza.

Une priorité pour cette année

« Après de très bons retours, nous avons décidé d’axer principalement notre promotion sur Rapidor trèfles cette saison, car l’an dernier était plutôt un prélancement », explique Julien Greffier, chef produits fourragères chez LG semences.

>>> À lire aussi : La luzerne, alternative toujours pertinente pour Cérience

« Le produit plaît par ses qualités globales, il offre un rendu visuel intéressant et les éleveurs se disent satisfaits du maintien des RGI dans ce mélange. De fait, sa commercialisation sera l’une de nos priorités cette année, surtout que nous sommes plutôt challenger sur ce marché-là. »

Une composition à parts égales

Ce mélange est composé des RGI Sirmione et Medici, ainsi que des trèfles incarnat, squarrosum et De Micheli (Paradana). « Il s’agit d’une composition quasiment à parts égales entre les cinq espèces une fois implanté aux champs (20 % pour chaque RGI, 30 % pour le trèfle De Micheli, 20 % pour l'incarnat et 10 % pour le squarrosum », précise Julien Greffier.

Ce produit est censé apporter un équilibre convenable entre graminées et légumineuses afin d’offrir aux animaux un niveau d’énergie suffisant ainsi qu’une bonne répartition entre glucides et protéines nécessaires à leur santé.

Ouchi, un ray-grass anglais prometteur

Le groupe propose aussi sur le marché cette saison le ray-grass tardif diploïde Ouchi. « Cette variété offre un très bon rendement en première coupe et une note de tolérance à la rouille très satisfaisante (7,3) », poursuit Julien Greffier.

Un produit que le semencier estime bien adapté au pâturage, mais aussi à l’ensilage et l’enrubannage, susceptible d’intéresser un maximum d’éleveurs.

Conditions optimales

Le groupe conseille aux professionnels des semis à 1 cm de profondeur sur un sol déjà réchauffé, avec si possible l’utilisation d’un semoir à céréales en maintenant les éléments semeurs relevés. Une dose de 20 à 25 kg à l’hectare serait idéale pour ce ray-grass anglais. Enfin, l’exploitation optimale au pâturage serait envisageable après environ 66 jours.

>>> À lire aussi : Barenbrug propose un mélange innovant à base de Luzerne