Spécial Tour de France • AOP du Cantal : un patrimoine culturel et gastronomique nourri à l’herbe

Dénivelé, vaches laitières et prairies naturelles sont au programme de cette onzième étape du Tour de France ! Aujourd’hui, les coureurs affrontent le relief cantalien, un paysage aussi typique que ses spécialités fromagères. Le temps d’une étape, la rédaction de Cultivar élevage vous propose une échappée à la découverte de trois fromages AOP du Cantal. Paysage, biodiversité, bien-être animal et tradition, il y a un peu de tous ces ingrédients dans un morceau de cantal, de salers et de saint-nectaire.

>>> Étape 11 – 10 juillet 2024. Évaux-les-Bains -> Le Lioran. 211 km.

Vache de race Salers et son veau en estive dans les montagnes du cantal en auvergne. au premier plan on peux voir des fleurs de gentiane dont les animaux se nourrissent

Malgré sa petite taille, la zone d’appellation du saint-nectaire abrite, à elle seule, 4 réserves naturelles nationales.

© sablin - stock.adobe.com

Au terme de cette onzième étape, longue de 211 km, les coureurs du Tour de France auront-ils droit à un morceau de fromage AOP ? Cols de Néronne et du Perthus, montée au Lioran, le relief cantalien n’aura pas été tendre avec les athlètes, aujourd’hui.

Mais le Cantal, ce n’est pas seulement du dénivelé et des routes en lacet. C’est aussi le tintement des cloches à vache, les prairies naturelles et les trois fromages AOP du département : le salers, le saint-nectaire et le cantal.

Le Cantal, une aire d’appellation inchangée depuis 1956

Avec sa pâte de couleur ivoire et sa croûte teintée de brun, le cantal est le seul fromage de France à porter le nom de son département de naissance. C’est aussi l’un des plus anciens, si l’on en croit le Comité interprofessionnel des fromages du Cantal (CIF). En effet, cette spécialité remporte sa première AOC en 1956. Aujourd’hui, on ne parle plus d’AOC mais bien d’AOP, appellation d’origine protégée.…

La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés