Spécial économie et ration • Gaec du Pré Ferré, Haute-Saône : trois lots, gérés comme trois troupeaux indépendants

Dans un bâtiment très moderne et conçu pour la gestion par lot, Guillaume Faucogney pilote l’alimentation des 165 vaches laitières tout en finesse. Il s’appuie sur la fabrication et la distribution robotisée de l’alimentation, en distinguant trois lots de vaches : les primipares, les montbéliardes, et les prim'holstein.

Lely Vector

La robotisation de la confection et de la distribution de la ration permet une conduite par lot efficace.

© A.Coronel/Terroir Est

« Trois stalles, chacune desservie par un robot de traite : c’est comme trois troupeaux indépendants logés sous le même bâtiment. Pour moi, c’est ce qu’il y a de plus cohérent, pour le management du troupeau, du suivi santé-reproduction et l’alimentation », introduit Guillaume Faucogney, l’un des trois associés du Gaec du Pré Ferré, à Cubry-lès-Faverney, en Haute-Saône.

Deux races laitières coexistent dans le cheptel : la prim’holstein, qui représente 25 % de l’effectif, et la montbéliarde, pour les 75 % restants. « C’est historique, lié à la fusion des deux exploitations agricoles à l’origine du Gaec », précise l’éleveur.

Attenant à une unité de méthanisation de 500 kwa, le bâtiment d’élevage a été conçu pour la conduite par lots, mais aussi la circulation du robot d’alimentation – un vector Lely – et les flux (aliments, effluents). « Le bâtiment…

La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés