Colza associé : l’effet positif serait davantage lié au potassium qu’à l’azote

Les effets bénéfiques constatés sur colza associé à la féverole seraient dus au potassium plutôt qu’à l’azote, selon les résultats de l’Alliance BFC, avec un relargage de la potasse par le système racinaire de la féverole quand celle-ci arrive au stade floraison.

colza assicié à de lafeverole

© happyculteur/Adobe Stock

L’Alliance BFC (regroupant les coopératives Dijon céréales, Bourgogne du Sud et Terre Comtoise) mène des essais pluriannuels en partenariat avec BASF sur la plateforme de Champfriand à Fromenteau en Côte-d’Or. Ces expérimentations longue durée comparant 8 systèmes de cultures en sols argilo-calcaires et rotation principale colza-blé-orge, livrent de nombreux enseignements, y compris sur l’utilisation des plantes compagnes en colza.

« Nous observons un différentiel pour le colza associé avec la féverole de printemps par rapport au colza solo, indique Vincent Vaccari, en charge des expérimentations au sein de l’Alliance BFC, avec en moyenne un gain de 2 q/ha de rendement, à dose d’azote équivalente. Cela s’explique, selon nous, par un effet lié au potassium et non à l’azote. »

La teneur en potassium des féveroles inférieure en sortie d’hiver

Sur la plateforme de Champfriand, mais aussi dans le cadre du club Agroécos mené par l’Alliance BFC,…

La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés