Les NGT sont « complémentaires » de l'agroécologie

Article réservé aux abonnés

Yann Duroc

« Les NGT, notamment Crispr, ne sont pas la solution miracle qui va régler tous les défis auxquels l’agriculture est confrontée aujourd’hui. Néanmoins, c’est un levier puissant, à activer en complément des autres leviers », selon Yann Duroc.

Crédit photo Yann Duroc
Yann Duroc, ingénieur agronome spécialisé en biotechnologies et amélioration des plantes, nous explique ce que sont les New Genomic Techniques (NGT) et les applications concrètes potentielles en grandes cultures.
Yann Duroc est ingénieur agronome spécialisé en biotechnologies et amélioration des plantes et titulaire d’un doctorat. Il a travaillé 15 ans en recherche publique avant de s’orienter vers la vulgarisation scientifique.

>>> Pouvez-vous expliquer ce que sont les New Genomic Techniques (NGT) ?

Yann Duroc : Les NGT concernent plusieurs techniques mises au point dans les années 2000 à 2010, permettant notamment de modifier le génome des plantes, sans intégration d’ADN étranger. La plus emblématique, qui fait l’objet de la proposition de loi actuellement en débat, est l’outil appelé « Crispr-Cas9 ».

Cet outil – récompensé du prix Nobel – est également appelé « ciseaux moléculaires ». Il permet, avec des séquences…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Cultures

Entretien avec

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15