Saison ensoleillée pour le tournesol tricolore

Le tournesol se montre surtout efficace pour ceux qui souhaitent éviter la monoculture. Crédit: smart.art/Adobe Stock

 

« La campagne tournesol 2023 s’achève sur un premier bilan positif », déclarait Gilles Robillard, président de Terres Inovia. « Année après année, face au changement climatique, le tournesol s’impose comme une culture de choix dans les exploitations des bassins traditionnels du Sud-Ouest, comme globalement dans le Centre et dans un grand quart nord-est du territoire », précisait-il lors de la conférence présentant le bilan de cette saison.

Des chiffres encourageants pour la filière

Pour Terres Univia (l’interprofession des huiles et protéines végétales) et Terres Inovia, le bilan 2023 est positif : des rendements plutôt élevés dans les principaux bassins de production, avec une moyenne à 26 quintaux par hectare, soit des valeurs proches du record de la saison 2021. À titre de comparaison, la moyenne quinquennale culmine à 23 q/ha.

L’implantation de la culture du tournesol est excellente. Avec des surfaces cultivées qui dépassent désormais les 840.000 hectares, on note une légère augmentation et on se rapproche du plus haut atteint vers la fin des années 1990.

Enfin, la production totale, estimée à 2,2 Mt de graines, est là encore un motif de satisfaction. L’interprofession précise qu’elle aurait pu être supérieure, autour de 2,3 ou 2,4 Mt, car certaines régions ont été confrontées à des dégâts suite à de violents orages d’été. Cependant, les conditions météorologiques se sont révélées plutôt favorables au cycle du tournesol, partout en France, bien qu'il ait fallu composer avec des précipitations très irrégulières.

Considérations économiques

Pour Terres Inovia, le tournesol se montre surtout efficace pour ceux qui souhaitent éviter la monoculture. Il nécessite moins d’intrants que certaines cultures de céréales ou d’oléagineux. Lorsque des plants sont attaqués, le coût d’un re-semis reste maîtrisé, autour de 145€/ha en moyenne. Dans l’ensemble, le tournesol autorise des marges brutes moyennes entre 400 et 500€/ha.

Concernant le marché, il est dopé en ce moment par une récolte abondante dans une majorité de pays européens, y compris en Ukraine. La Russie profite également de bons rendements en 2023. En conséquence, les prix sont en baisse. Heureusement pour les producteurs, ils restent dans la moyenne quinquennale, voire légèrement supérieurs. L’observatoire Terres Univia et Terres Inovia table sur 350 euros par tonne, avec des marges brutes qui peuvent dépasser les 500€/ha dans les régions les mieux loties.

Cultures

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15