Pneu agricole : « Sur 100 prises de pression, entre 70 et 80 ne sont pas correctes »

Quelles sont les mauvaises pratiques les plus courantes sur les pneus ? Comment évolue le marché agraire ? Nicolas Boucan, un technicien en pneumatique dont l’agricole est le quotidien, nous fait part de son retour.

Nicolas Boucan

Nicolas Boucan, technicien en pneu agricole : « Sur 100 prises de pression, entre 70 et 80 ne sont pas correctes. »

© Nicolas Boucan

En marge de notre entretien avec Nicolas Boucan, sur son métier de technicien industriel spécialisé dans le pneu agricole, nous l’avons questionné sur les mauvaises pratiques qu’il rencontre le plus souvent sur le terrain. Il nous parle également de l’évolution du marché du pneu agricole, sur son secteur autour de Vendôme, dans le Loir-et-Cher.

>>> Les clients sont-ils rigoureux sur les pressions dans l’ensemble ?

Nicolas Boucan : Tu touches un point très sensible. Je ne vais peut-être pas te surprendre, mais sur 100 prises de pression, entre 70 et 80 ne sont pas correctes ! Même les gars sérieux ne pensent pas à contrôler leurs pressions avant de partir travailler. Si je devais être cash, je dirais que c'est un véritable fléau.

Mention spéciale aux remorques (principalement à la moisson), où des pneumatiques censés être gonflés à au moins 7 bars (pour du 18R22.5 en usage agricole par exemple), se retrouvent à 4 ou 4,5 bars… Ou des 560/60R22.5,…

La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés