Une page d'histoire aux enchères

Si le « First Model », le premier tracteur à avoir vu le jour en 1957 dans l'atelier de la ferme des frères Steiger de Red Lake Falls dans le Minnesota est toujours la propriété du musée Bonanzaville de Fargo, le premier véritable Steiger commercialisé est aujourd'hui sur le point d'être revendu.

Il s'agit en fait du premier 1200 produit en 1961, propriété de Lloyd et Jeff Pierce, utilisateurs et passionnés de Steiger. Seuls trois 1200 auraient été produits. Ils disposent d'un moteur Detroit Diesel 3-71N deux temps de 118 chevaux à 2300 tours par minute, d'une transmission synchronisée manuelle à 8 vitesses avant et 2 arrière. Malgré un gabarit compact il affiche près de 8 tonnes sur la balance. On se rapproche des 50 kg par cheval que prodiguaient Douglass et Maurice Steiger, les géniteurs de la marque. C'est un ratio poids/puissance qui paraît idéal pour la traction, l'utilisation principale de l'articulé, dépourvu généralement de relevage.

Il ne s'agit pas seulement d'une pièce de collection exceptionnelle mais surtout d'un témoin historique, d'un précurseur en matière de grosse puissance et de productivisme. Steiger profite en Amérique du Nord d'un véritable culte de la marque, favorisé par une médiatisation et une image de marque forte. Si la marque était en Europe bien moins représentée (ndlr ; Vandel de Mont De Marsan dans les Landes importait Steiger en France), elle jouit depuis peu d'un croissant intérêt.

Une semaine pour se décider

Si la société Aumann Auctions Inc. est habituée à vendre aux enchères des collections de tracteurs, de miniatures et de matériels divers, c'est bien la première fois qu’une vente peut être suivie de cette manière partout dans le monde et par le biais d'une simple connexion internet. Sous certaines conditions, tous les passionnés pourront tenter l'expérience. Mise à prix à l'heure où est rédigé cet article ; 5750$ (soit 3710€).

Les Steiger et autres Big Bud, Versatile et Wagner [...] déchainent les passions à un tel point que les amateurs sont prêts à faire embarquer des engins volumineux et lourds dans des containers à l'autre bout du monde. Profitant de la conjoncture actuelle et du dollar faible, il peut en effet devenir intéressant de placer son argent dans ces pièces rares qui, pense t'on ne devraient pas dévaluer avec le temps, à condition de les préserver.

Notons que les enchères se sont déroulées sur le site de www.aumannauctions.com entre le 2 et 9 juin et ont finalement été remportées par un mystérieux "farmerwannabe" pour la modique somme de 140.000$ !

Sur le terrain

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15