Les poires d’Ille Roussillon à l’ombre de l’agrivoltaïsme

Sous ce verger protégé, plus de 10 millions de données seront captées chaque année pour adapter le logiciel de pilotage aux spécificités de la parcelle. Photo : Sun'Agri
Sun’Agri, la coopérative Ille Roussillon et la chambre d’agriculture des Pyrénées-Orientales ont inauguré à Llupia (66) une installation agrivoltaïque visant à optimiser et à protéger un verger de poires des aléas climatiques. Ce projet de 2,7 hectares représente un investissement de plus de 2,35 millions d’euros.

Sécheresses, brûlures, gels, vents violents… les Pyrénées-Orientales n’échappent pas aux aléas liés au changement climatique comme l’explique Pierre Batlle, dirigeant du groupe coopératif Ille Roussillon :

"Malgré les conditions pédoclimatiques très favorables offertes par la plaine du Roussillon, nous subissons les effets du changement climatique, qui affecte particulièrement la production arboricole et nous contraint à une gestion économe de la ressource en eau. C’est pour cela que le groupe s’est engagé depuis quelques années dans la recherche de solutions pour répondre aux enjeux climatiques de demain."


C’est dans ce contexte que Sun’Agri, spécialiste de l’agrivoltaïsme dynamique, accompagne la coopérative dans le déploiement d’un dispositif agrivoltaïque de dernière génération sur un verger de poiriers. Le but : protéger cette culture fruitière des aléas climatiques, optimiser la qualité de la production agricole et développer une culture résiliente de la poire dans le département.

De l’électricité solaire redistribuée localement

L’agrivoltaïsme dynamique vise à protéger les cultures des effets du changement climatique grâce à des persiennes solaires mobiles placées à environ 5m du sol, une hauteur suffisante pour permettre le passage des engins agricoles et une ventilation optimale des plants. Pilotées à partir d’algorithmes, ces persiennes solaires font varier l’ensoleillement et l’ombrage selon les besoins des arbres et leur stade de croissance.

D’après les chiffres avancés par Sun’Agri, les températures extrêmes sont modérées (jusqu’à - 4°C mesurés sous les persiennes durant l’été 2022, mais plus encore sur les surfaces en ensoleillement direct et +1,5°C en période de gel), les besoins d’irrigation réduits (-30%) et une protection efficace est assurée contre les pertes liées aux aléas climatiques récurrents (brûlures, gel, grêle...).

L’installation de Llupia s’étend sur une surface de 2,7 hectares : 2,3 ha protégés sous persiennes agrivoltaïques et 0,4 ha de zone témoin. La protection agrivoltaïque de ce verger qui produira bientôt 130 à 140 tonnes de poires labelisées HVE est financée par la production de 1,77 MWc d’électricité solaire, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 550 foyers. Cette électricité est fournie par Volterres, un fournisseur d’électricité verte en circuit court, qui la redistribuera en priorité auprès d’acteurs publics et privés locaux.

Pour Antoine Nogier, président et fondateur de Sun’Agri:

"Avec ce nouveau dispositif agrivoltaïque, nous souhaitons offrir un outil agronomique intelligent aux agriculteurs les plus touchés par le changement climatique et montrer à tous qu’il existe aujourd’hui des solutions responsables, technologiquement matures et économiquement rentables pour être à la hauteur de ces enjeux locaux et nationaux."

Techniques culturales

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15