Les producteurs de tomates dénoncent les marges abusives de certaines enseignes

Les producteurs de tomates espèrent que leurs revendications permettront aux consommateurs de consommer français à un prix juste. Photo : Stanislaw Mikulski / Adobe Stock
Alors que la saison de production de tomates françaises a déjà largement commencé, les producteurs français, membres de Légumes de France, dénoncent des marges abusives de la part de certaines enseignes de la grande distribution, pénalisant à la fois producteurs et consommateurs.
À titre d’exemple, la marge brute sur la tomate grappe origine France avait atteint 1,82 € fin mars, soit un taux de marge de 84 % contre 28 % sur la moyenne 3 ans. En semaine 15, elle était de 1,64 € soit un taux de marge de 73 % contre 55 % en moyenne sur 3 ans.

 
Selon Légumes de France, ces pratiques ont plusieurs conséquences très concrètes :
  • une mise en danger de la santé financière des producteurs;
  • des prix excessivement hauts pour les consommateurs finaux les détournant des produits français au profit de produits d’importation (origine Maroc).
Pour la fédération :
Cette attitude traduit le peu de considération de ces enseignes pour leurs engagements de souveraineté alimentaire pourtant déclamés à longueur de publicités.
Les producteurs demandent donc aux enseignes d’appliquer des marges raisonnables qui permettront d’écouler correctement les volumes produits tout au long de la saison de production française.