Isiplant assure la protection des jeunes plants contre les blessures d'interceps

Pour protéger les jeunes plants de vigne lors du passage des outils de travail du sol, le vigneron champenois Thomas Berger a imaginé Isiplant. 

Une fois assemblé, Isiplant procure une protection parallèle et perpendiculaire à l’axe de la route de vigne, quel que soit le sens de passage de l’outil de travail du sol.

Crédit photo Thomas Berger

Après l’écarteur Isifilpic et le tendeur de palissage Isitens, le vigneron Thomas Berger a imaginé et breveté Isiplant, un dispositif de protection des plants lors du travail du sol.

« Isiplant est constitué de deux armatures de protection strictement identiques et en les assemblant, on obtient un volume de protection autour du plant constitué de 4 pieds. L’empattement est de 7 cm de large et de 10 cm dans le sens de la longueur de la route de vigne et Isiplant fait 70 cm de long (soit 30 à 40 cm en terre) », explique Thomas Berger, ingénieur et vigneron à Troissy, en Champagne.

Pour les assembler, il suffit de passer le pied de la première armature dans la boucle de la seconde armature et de les faire glisser l’une par rapport à l’autre jusqu’à ce que les boucles de chacune des deux armatures se rencontrent. La dernière étape consiste à cliqueter les deux boucles par une rotation de 90° et les deux armatures deviennent inséparables dans la mesure où les 4 pieds sont enfoncés dans…

La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés