L’irrigation est bénéfique pour les chênes-lièges

En partenariat avec Amorim, des chercheurs de l’université d'Évora concluent que l'irrigation a augmenté le taux de survie des chênes-lièges. Il est passé de 20% à 90 %, conduisant à l'avancement de la période de la première récolte de liège de 25 à 10 ans sur leurs premiers essais.

Depuis cinq ans, Amorim possède des forêts de chênes-lièges en propre et y mène des expérimentations agronomiques pour augmenter la résilience et la rentabilité des suberaies.

Amorim a acheté ses premières forêts  de chênes-lièges en 2018. Photo : amorim