Serres bioclimatiques : le Geres cherche des candidats en Paca

campus Provence Ventoux serre bioclimatique

Grâce à la transformation en bioclimatique, la serre du campus Provence Ventoux affiche une réduction de 82 % de sa consommation de fioul en hiver.

© Geres

Le Geres, ONG qui défend la cause de la solidarité climatique, vient de renouveler son appel à manifestation d’intérêt pour l’installation de huit nouvelles serres bioclimatiques en région PACA et dans les départements limitrophes (l’Hérault, l’Isère, le Gard, l’Ardèche et la Drôme).
Cinq agriculteurs et trois collectivités sont recherchés. Les lauréats seront accompagnés par des experts sur la conception, la mise en œuvre et le fonctionnement de leur serre bioclimatique. Les candidatures sont à envoyer au plus tard avant le 15 décembre 2023. Toutes les informations sont à retrouver sur le site du Geres.

Douze premières serres bioclimatiques installées en Paca

À ce jour, douze serres bioclimatiques conçues par le Geres et ses partenaires sont recensées en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (soit 1413 m²) :

  • 4 dans le Vaucluse : Villelaure, Avignon, Pernes-les-Fontaines et Carpentras ;
  • 3 dans les Bouches-du-Rhône : 2 à Aubagne et 1 à Marseille ;
  • 3 dans les Alpes-Maritimes : Daluis, Péone et Cagnes-sur-Mer ;
  • 1 dans les Alpes de Haute Provence : Mane ;
  • 1 dans les Hautes-Alpes : Eygliers.

>>> Le Geres précise que :

« Sept modèles différents ont été travaillés, répartis entre des serres en dur type “3 murs”, des serres légères type tunnel ou multi-chapelle ou encore des serres mixtes. Chaque modèle a été développé afin de correspondre aux différents types de productions, en adéquation avec les contraintes financières, techniques et évidemment les conditions climatiques spécifiques. Les serres ont été implantées dans différents types de climat allant d’un climat de plaine situé à 100 m d’altitude (Aubagne) à un climat de montagne s’élevant à 1100 m (mont Dauphin), permettant de tester divers modèles adaptés aux différentes conditions régionales et de mesurer leurs performances. »

Retour d’expérience positif pour le Campus Provence Ventoux

Accompagné de 2021 à 2022 par l’équipe projet du Geres, le Campus Provence Ventoux utilisait une serre verre multi-chapelle de près de 200 m², chauffée à une température de + 8 °C, avec une consommation annuelle de 3 700 litres de fioul. La mise en place d’écrans thermiques et l’ajout de la masse thermique ont permis de réduire de 82 % la consommation de fioul, par rapport à la serre classique chauffée, soit près de 3 070 litres économisés chaque année.

>>> Le Geres ajoute que :

« Concernant les performances agronomiques et financières, les utilisateurs observent une nette amélioration de leur production (certains chiffres d’affaires ont été doublés de janvier à avril) et gagnent en confort de travail et de vie (suppression des alarmes la nuit afin de gérer le gel dans la serre). Sans compter l’allègement de leur facture énergétique. »