Marchés de gros italiens : baisse des approvisionnements due au coronavirus

Le 5 mars dernier, le bureau de presse de Fedagromercati, la fédération nationale italienne des grossistes de fruits et légumes dans les centres agro-industriels et les marchés de gros, indiquait que les approvisionnements en fruits et légumes avaient baissé de 30 % en raison des effets du coronavirus.

Si les représentants de Fedagromercati n’ont pas communiqué depuis, ils s’attendaient à une baisse de volumes auprès des clients italiens et étrangers de 50 % les jours suivants.

« Les entreprises des Marchés de certaines villes comme Rome, Florence, Milan, Bergame, Turin, Bologne souffrent des fortes répercussions du tourisme sur les restaurants, les cantines scolaires, les entreprises publiques et les marchés locaux », expliquaient-ils.

Outre les conséquences dues à la propagation du coronavirus, ils ont ajouté que « le secteur souffrait déjà d'une surproduction due à une chaleur inhabituelle et à une baisse conséquente des prix des produits ».