Abreuver les bovins avec de l’eau de pluie, pourquoi pas ?

Au printemps 2024, la pluie ne manque pas, pourtant les sécheresses restent une crainte latente dans les élevages. Récupérer les eaux de pluies peut être une solution pour disposer d’une ressource en eau supplémentaire. Cela nécessite de bien dimensionner son installation, s’équiper de matériel de traitement de l’eau, et surveiller la qualité.

Une vache en lactation boit entre 60 et 120 l d’eau par jour, un veau en croissance 40 l. « De ce fait, l’eau est considérée comme le premier aliment des animaux », n’hésite pas à rappeler Aurégane Graffagnino, chargée de mission régionale à GDS Centre.

Cette spécialiste de la santé animale intervenait lors du Salon Tech&Bio de Tours, le 14 mai 2024. Elle y animait, entre autres, une conférence sur l’utilisation des eaux de pluie pour abreuver les animaux d’élevage. Elle était accompagnée de Louis Thomas, conseiller bâtiment à la chambre d’agriculture de l’Indre.

Ressources en eau : une disponibilité et une qualité souvent aléatoires

Depuis quelques années, le réchauffement climatique augmente le risque de sécheresse. Face à cette menace, des éleveurs s’interrogent sur la meilleure façon de sécuriser leur approvisionnement en eau.

Actuellement, il existe quatre types d’approvisionnement :


le réseau d’eau potable ;…

La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés